CECOS - Don d'ovocyte

Le don de d’ovocytes est destiné aux couples chez qui un bilan médical approfondi aura montré une stérilité féminine.


La demande de don d’ovocyte en France ne cesse d’augmenter, notamment due à l’augmentation de l’âge de la 1ère grossesse chez les couples. De plus chaque donneuse permet le recueil d’un nombre limité d’ovocyte, le délais d’attente chez les couples receveurs est donc important.

 

Le principe du don suit 3 grands principes, il est:

  • Anonyme : aucune information identifiante ne sera donnée aux donneuses, aux receveurs ainsi qu’aux enfants issus de don de gamètes. Il n’y a ainsi aucun lien de filiation possible entre la donneuse et le(s) enfant(s) à naitre.
  • Gratuit : le don n’est pas rémunéré mais si la donneuse le souhaite, elle sera indemnisé de ses frais.
  • Volontaire : le don doit être une démarche spontanée de la part de la donneuse. Aucune contrainte ou pression ne doit s’exercer.

 

Qui peut donner :

  • Les femmes âgées de 18 à 37 ans et en bonne santé.
  • Depuis 2016, il n’est plus nécessaire d’avoir des enfants. Si la donneuse est en couple, les deux membres devront consentir. Dans le cas d’une donneuse sans enfant, il est possible de conserver une partie des ovocytes recueillis pour son propre usage (conditions particulières dépendantes du nombre d’ovocytes recueillis).

 

Déroulement du don:

  • Lors de la demande de don, un bilan médical et des consultations avec un biologiste, un gynécologue, un psychologue et un généticien permettront de valider la demande (organisées sur une journée) .
  • Une donneuse peut réaliser 2 dons maximum.
  • Le don est réalisé après une stimulation folliculaire aboutissant à une ponction folliculaire (comparable à celle lors d’une FIV).


Qui peut en bénéficier:

  • Les couples satisfaisant aux conditions d’accès à l’AMP (cf lien) 
  • Ayant consenti à l’AMP avec tiers donneurs devant un juge du tribunal de grande instance ou un notaire.
  • Présentant une stérilité féminine ou une maladie génétique transmissible.